Lawsuit that may have played role in Bed Bath & Beyond exec’s suicide hits snags

Lawsuit that may have played role in Bed Bath & Beyond exec’s suicide hits snags

Un procès explosif entre actionnaires qui a peut-être joué un rôle dans le suicide choquant de l’ancien chef des finances de Bed Bath & Beyond, Gustavo Arnal, a récemment eu ses propres ennuis.

Le procès de 1,2 milliard de dollars, qui accuse le détaillant d’ameublement, son défunt directeur financier, JPMorgan et un investisseur majeur d’avoir orchestré un système d’actions “pompage et vidage”, a récemment été signifié à un nouveau cabinet d’avocats, y compris lorsque des experts juridiques remettent en question leurs points de vue. devant le tribunal, a appris The Post.

Arnal, 52 ans, a sauté à mort le 2 septembre du 18e étage du “Jenga Building”, une tour de luxe chic du quartier de Tribeca, dans le bas de Manhattan, alors que sa femme se trouvait à l’intérieur de l’appartement, qui aurait été loué pour 18 500 $ par mois. Arnal était père de deux filles.

Pendant ce temps, le procès, que certains médias ont cité comme contribuant au stress auquel Arnal était confronté en tant que directeur financier de la société en difficulté financière, a été déposé le 23 août par un avocat basé à Falls Church, en Virginie, dont il est à la fois l’avocat et le demandeur. l’affaire – un arrangement inhabituel qui présente généralement un conflit d’intérêts qui ne se produirait pas chez un juge, selon des experts juridiques.

Gustavo Arnal a rejoint le détaillant en 2020.

L’avocat, Pengcheng Si, spécialisé dans le droit de l’immigration, a refusé de commenter le “litige en cours” dans un e-mail à The Post. Il a également dit qu’il se rend compte que “c’est de l’émotion[al] enfer pour la famille de Gustavo Arnal… Je voudrais présenter mes condoléances et mes condoléances[s] pour M. Arnold[‘s] la perte de la famille ».

Déposé devant un tribunal fédéral à Washington, DC, le procès demande le statut de recours collectif et prétend que Si et sa femme ont perdu 106 480 $ en raison d’un stratagème conçu par l’ancien plus grand investisseur d’Arnal et Bed Bath & Beyond, le milliardaire fondateur de Chewy .com, Ryan Cohen . . Ce dernier a vendu ses actions entre le 16 et le 17 août avant que le titre ne s’effondre, empochant 68 millions de dollars.

Au cours de ces deux mêmes jours, Arnal a vendu plus de 55 000 actions d’une valeur de 1,4 million de dollars, selon les registres des valeurs mobilières, des transactions qui, selon les registres, faisaient partie d’un plan préétabli établi en avril.

Le bâtiment Jenga.
Le bâtiment Jenga au 56 Leonard St. où vivait Arnal.
Robert Miller

Cependant, le 6 septembre, le demandeur Si a engagé le cabinet d’avocats Cohen Milstein Sellers & Toll, spécialisé dans les recours collectifs, pour prendre en charge l’affaire, selon un avis public.

“Une fois [Si] a appris le fonctionnement des mécanismes de recours collectifs, il a décidé de prendre sa retraite en tant qu’avocat », a déclaré son partenaire Steven Toll au Post dans une interview. “Il n’était pas au courant des défis d’être un plaignant et un avocat.”

La plainte allègue qu’Arnal a eu des “communications intenses” avec JP Morgan et Cohen sur “la création d’un [the company’s’] actions », et que JPMorgan a aidé Arnal et Cohen à « blanchir le produit de leur conduite criminelle ».

Cependant, le procès n’explique pas comment Si, un investisseur individuel, a obtenu l’information, explique Richard Schoenstein, un avocat en valeurs mobilières chez Tarter Krinsky & Drogin qui n’est pas affilié à l’affaire.

“La plainte ne révèle pas la source des informations sur les allégations, ce qui la rend vulnérable au licenciement”, a déclaré Schoenstein au Post.

Ryan Cohen
Ryan Cohen a vendu ses parts dans Bed Bath & Beyond entre le 16 et le 17 août, pour 68 millions de dollars.
Gazouillement/Ryan Cohen

En fait, Toll a déclaré: “Je n’ai aucune information sur la façon dont il aurait pu être au courant des conversations entre Cohen et Arnal”, ajoutant que Si aurait pu “le lire quelque part ou l’entendre de quelqu’un d’autre ou croire que cela s’est produit. ”

Ailleurs, le procès a nommé à tort “Arnal Gustavo” comme défendeur tout au long au lieu de “Gustavo Arnal”. Dans une autre affaire, le procès renvoie à la plaignante, Si, en tant que femme, une erreur à corriger, selon son avocat.

Bed Bath & Beyond a déclaré dans un e-mail à The Post qu’il “en est aux premiers stades de l’évaluation de la plainte, mais sur la base des connaissances actuelles, la société estime que les réclamations sont sans fondement”. Les représentants de la société d’investissement de Cohen, RC Ventures, ont refusé de commenter, tout comme les représentants de JPMorgan.

Un sac mortuaire en mouvement.
Gustavo Arnal a sauté à mort du 18e étage de son immeuble de luxe à Tribeca.
Robert Miller

Selon la biographie de Si sur le site Web de son cabinet d’avocats, DWS Law Group, il est également connu sous le nom de Simon P. Si. Originaire de Chine, la biographie de Si indique qu’en plus du droit de l’immigration, il “fournit des conseils stratégiques sur la création d’entreprise, l’immobilier, l’investissement et le commerce international”.

Pendant ce temps, l’entreprise de Toll a commencé à solliciter d’autres plaignants pour qu’ils se joignent à l’affaire. Si’s est le “premier et UNIQUE” recours collectif “jusqu’à présent”, a déclaré le cabinet d’avocats dans un avis public requis par la SEC.

Mais il existe au moins plusieurs autres grands cabinets d’avocats à la recherche d’investisseurs pour faire partie de futurs recours collectifs contre Bed Bath & Beyond pour des allégations similaires.

On ne sait pas si les plaintes, y compris celles de Si, remplaceront Arnal en tant que défendeur dans la plainte avec sa succession, a déclaré Toll.

“La question est de savoir si c’est une bonne décision stratégique”, a déclaré Toll, ajoutant que “je ne ferais pas cela à moins de penser qu’il y avait beaucoup d’argent dans le domaine. Oui [the estate] Ça vaut 10 ou 50 millions de dollars, un avocat devrait peser ça.”

Leave a Comment

Your email address will not be published.