GettyImages-1411831779.jpg

2022 Hungarian Grand Prix qualifying report and highlights: Russell beats Sainz to take shock maiden pole at Hungaroring as Red Bulls hit trouble | Formula 1®

George Russell a décroché sa première pole position en F1 au Grand Prix de Hongrie 2022 pour tenir tête aux Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc, tandis que Max Verstappen partira provisoirement 10e après avoir subi une perte de puissance en Q3.

Après une dernière séance d’essais humides menée par Nicholas Latifi, les qualifications se sont déroulées sur le sec. Q1 était mené par Mercedes, Lewis Hamilton a profité de l’évolution de la piste pour devancer son coéquipier George Russell. Les pilotes ont continué d’accélérer en Q2, où Verstappen a dépassé Leclerc.

En Q3, Verstappen a été désespéré par une perte de puissance, et avec les Ferrari en pole provisoire, il ne pouvait que voir ses espoirs de pole s’estomper. Russell, cependant, a eu un impact considérable sur la Scuderia avec un tour de 1m17.377s qui a retenu Carlos Sainz de 0,044s, et Charles Leclerc troisième de près de deux dixièmes.

Lando Norris s’est qualifié sur la deuxième ligne tandis qu’Esteban Ocon partagera la troisième ligne avec son coéquipier Alpine Fernando Alonso.

Pendant ce temps, Lewis Hamilton a terminé septième et son ancien coéquipier Valtteri Bottas s’est qualifié huitième, laissant Daniel Ricciardo neuvième et Verstappen un P10 malchanceux.

1


Jorge
Russel
Russie
Mercedes
1:17 377
deux


Charles
sainz
ISC
Ferrari
1:17 421
3


Charles
Leclerc
LEC
Ferrari
1:17 567
4


Landau
norris
NI
McLaren
1:17 769
5


Étienne
Ou avec
OCO
Alpin
1:18 018

Sergio Pérez de Red Bull a été une élimination surprenante de Q2 en P11 – Pérez était frustré de heurter le trafic lors de son dernier effort. Zhou Guanyu était satisfait de sa performance en P12 pour Alfa Romeo, tandis que Kevin Magnussen a pris la P13 dans la Haas améliorée, bien qu’il soit le pilote qui a attiré la colère de Perez.

Lance Stroll s’est contenté de la 14e place, Mick Schumacher étant le dernier en Q2 alors qu’il devrait commencer le GP de Hongrie en 15e provisoire.

Yuki Tsunoda a raté la Q2 de 0,035 seconde en se qualifiant 16e, devant Alex Albon de Williams et Sebastian Vettel d’Aston Martin en P18. Pierre Gasly a perdu en raison des limites de la piste et s’est qualifié 19e pour en faire une double élimination de Q1 pour AlphaTauri et la star de FP3 Nicholas Latifi a terminé les qualifications grâce à une erreur dans le dernier virage.

Après une performance douloureuse en France, Ferrari a fait ses premiers pas vers la rédemption, tandis que Mercedes reprend le dessus. Du moins pour le moment…

COMMENT ÇA S’EST PASSÉ

Q1 : Hamilton et Russell partent du pied avant

Après une session FP3 détrempée, au cours de laquelle Nicholas Latifi a pris la première place, les qualifications ont commencé dans des conditions sèches, avec des traînées de nuages ​​cendrés peignant un arrière-plan inquiétant.

Max Verstappen s’est imposé très tôt avec un tour en 1m19.020 alors que les Ferrari sont restées au garage pendant les premières minutes de la Q1. Avec de plus en plus de caoutchouc en place, les temps ont dûment chuté et Verstappen s’est amélioré pour mener la pire partie de la Q1.

Les courses tardives de Mercedes ont vu Lewis Hamilton écraser la fête avec un temps de 1m18.374s, son coéquipier George Russell à seulement 0,033s derrière son effort. Carlos Sainz s’est amélioré en P3, à 0,060 s du rythme, tandis que Verstappen a été relégué en P4 avec une marge de 0,135 s pour laisser Lando Norris dans le top cinq de McLaren.


Latifi est entré en Q1 après avoir établi la référence en FP3…

Fernando Alonso était à moins d’un dixième de Norris en P6, Ricciardo juste derrière le double champion en septième, tandis que Charles Leclerc se fraya un chemin en P8.

Esteban Ocon a terminé neuvième et Valtteri Bottas a complété un top 10 divisé en 0,561 s. Zhou Guanyu était juste derrière son coéquipier, repoussant Kevin Magnussen en P12. Sergio Pérez était anonyme en P13, avec Mick Schumacher en 14e puis Lance Stroll les deux derniers pilotes à se mettre en sécurité.

Yuki Tsunoda a perdu une place en Q2 de 0,035 seconde, Alex Albon était le suivant au tableau en P17, tandis que Sebastian Vettel, dont les dommages causés par l’accident en FP3 ont été réparés par l’équipe Aston Martin qui travaille dur, avec Vettel lui-même, était à la fin. 18. .

Les limites de la piste au virage 5 ont coûté à Pierre Gasly, qui a terminé 19e, le leader du FP3 Latifi terminant dernier avec une dernière erreur de virage, malgré un premier secteur violet lors de sa dernière course.

Éliminés : Tsunoda, Albon, Vettel, Gasly, Latifi


1411824863

Hamilton a décroché un tour pour la P1 en Q1

Q2 – Perez perd alors que Verstappen et Leclerc donnent le ton

Les temps en Q2 menaçaient de descendre sous la barre des 1m18s, compte tenu de l’évolution rapide de la piste, et Verstappen a été le premier à franchir cette barrière avec un temps de 1m17.703s, repoussant Alonso de 0,201s. . Un accident lors de son premier effort lui a coûté le leader du Q1, Hamilton; Le temps de Perez a été noté par les limites de la piste.

Verstappen n’a pas amélioré son premier effort, mais Leclerc a sauté en P2 de 0,065 seconde pour repousser Alonso en P3. Sainz était à 0,038 seconde de son compatriote en P4, Hamilton complétant le top cinq.

Ricciardo s’est amélioré avec son dernier effort pour trouver la sécurité en P8, Ocon juste à côté de la McLaren en P9 et Bottas le dernier pilote à percer le top 10.

Bien que le tour de Perez ait été réinitialisé, il a perdu en Q3 de 0,071 seconde, le pilote Red Bull se heurtant à la fureur du trafic sous la forme de Magnussen (P13) dans le secteur 1 lors de sa dernière course. Entre Red Bull et Haas se trouvait Zhou en P12, la recrue satisfaite de sa performance.

Stroll était à près de sept dixièmes de la sécurité en 14e, laissant Schumacher dernier et à près de huit dixièmes de la sécurité.

Eliminés : Perez, Zhou, Magnussen, Stroll, Schumacher

À la recherche de “ points forts ”, déclare Sergio Perez en P10 pour le GP de Hongrie

Q3 : Ferrari décroche la pole grâce au tour magique de Russell

Les nuages ​​ont refusé de se détacher, mais la Q3 a été tout sauf sèche en termes d’action, avec au moins trois pilotes en lice pour la pole position. Sainz a établi la référence initiale de 1m17.505s, Russell était deuxième, à près d’une demi-seconde derrière, tandis qu’une erreur dans le secteur 3 a vu Leclerc prendre provisoirement la troisième place devant Hamilton.

Quant à Verstappen, sa première course l’a placé septième, à 1 318 secondes de la tête. Il a rapidement signalé une perte de puissance, provoquant un retournement furieux des interrupteurs et des cadrans dans le cockpit du RB18. “Rien ne fonctionne”, a aboyé Verstappen alors que ses espoirs de pôle commençaient à s’estomper.

Sainz savait qu’il laissait du temps sur la table et s’est hissé au sommet de sa dernière course avec un temps de 1m17.421s. Mais les efforts impressionnants de Russell l’ont emporté sur tout, le Britannique remportant la première pole position de sa carrière et la première de Mercedes de la saison avec un temps époustouflant de 1m17.377s.

Leclerc s’est donc contenté de la troisième place, Norris partageant la deuxième ligne avec P4, à un peu moins de quatre dixièmes du rythme de Russell.

Ocon a complété le top cinq et Alonso a assuré qu’Alpine prendrait la troisième ligne en se qualifiant sixième. Hamilton, quant à lui, était mécontent en se contentant de la septième place tandis que son ancien coéquipier Bottas était huitième.

Ricciardo s’est qualifié neuvième, tandis qu’un Verstappen assiégé partira provisoirement 10e dimanche, après que Red Bull n’ait pas réussi à diagnostiquer sa coûteuse panne de bloc d’alimentation.


1411830473

Russell a scellé sa première pole

citation clé

«Je suis sur la lune, absolument bourdonnement. Hier a probablement été notre pire vendredi de la saison, et tout le monde a travaillé très dur la nuit dernière. Nous ne savions pas vraiment quelle direction prendre, puis dans le dernier tour, nous avons eu le virage 1, le virage 1 méga, le virage 2, le virage 2 était méga, et le temps au tour n’arrêtait pas d’arriver. J’ai franchi la ligne, j’ai regardé l’écran et j’ai vu que nous allions au P1. C’était une sensation incroyable ! –George Russel, Mercedes

Suivant?

Russell est en pole, à la poursuite de Ferrari et les Red Bulls ont tout à faire pour se remettre sur pied lorsque le Grand Prix de Hongrie 2022 débutera dimanche à 15h00 heure locale.

Leave a Comment

Your email address will not be published.