$7 billion verdict awarded after Charter Spectrum tried to forge documents in a murder case

$7 billion verdict awarded after Charter Spectrum tried to forge documents in a murder case

Un jury au Texas a déclaré Charter Communications responsable de 7 milliards de dollars de dommages-intérêts punitifs cette semaine à la suite d’un procès intenté par la famille de Betty Jo McClain Thomas, une femme de 83 ans qui a été poignardée à mort par l’un de ses employés en décembre. . . 2019. Les 7 milliards de dollars s’ajoutent aux 375 millions de dollars de dommages-intérêts compensatoires que le jury a accordés en juin.

L’explication derrière le chiffre stupéfiant du verdict va bien au-delà du crime horrible commis. Il comprend également les politiques de l’entreprise et les réponses à des incidents de vol antérieurs et une tentative de falsification d’un document montrant que Thomas a accepté un arbitrage forcé qui aurait limité les dommages potentiels au montant de sa dernière facture.

Preuve présentée par la Charte pour forcer l’arbitrage.
Image: Portail des tribunaux du comté de Dallas, Texas

En accordant les 7 milliards de dollars de dommages-intérêts exemplaires pour négligence grave, les jurés ont conclu que Charter avait tenté de porter l’affaire en arbitrage en utilisant de faux documents de Spectrum, son fournisseur de services Internet. Charter a tenté de forcer l’arbitrage en utilisant un document de conditions de service qu’ils ont affirmé que Thomas avait accepté lors de l’inscription au service, qui aurait été extrait de leur base de données.

Au cours du procès, les avocats de la famille ont pointé une série d’incohérences dans le document. Celles-ci incluent des dates qui ne correspondent pas aux heures auxquelles il a été soi-disant extrait du système de Charter et un espace vide où le nom de Thomas aurait dû être. Dans d’autres cas, les avocats de la société ont présenté un ensemble de termes différent sans la clause compromissoire.

Alors que les documents étaient censés représenter des preuves extraites de la base de données en direct de Charter, ils affichaient une adresse indiquant que le fichier était en fait stocké sur l’ordinateur personnel de quelqu’un. En bas, il affiche l’adresse du fichier, qui indique “localhost:62220/VewContracts.aspx”.

Localhost est une adresse de bouclage, qui représente 127.0.0.1, et signifie que la demande ne quitte pas l’ordinateur à partir duquel elle a été lancée ou n’accède pas à d’autres réseaux ou bases de données.

UN États-Unis aujourd’hui Le rapport du début du mois décrit le meurtre, commis par un réparateur de câbles Spectrum qui est retourné au domicile de Thomas le lendemain de son appel de service pour réparer son télécopieur. Les avocats représentant la famille de Thomas ont fait valoir devant le tribunal que le technicien, Roy James Holden, avait appris que la femme avait signalé des problèmes persistants avec son service, puis avait utilisé la carte d’accès de son entreprise pour conduire l’un de ses camions jusqu’à sa maison, où il l’a surpris en train d’essayer de voler. ses cartes de crédit, et il l’a assassinée.

Projet de loi Charter Spectrum envoyé à Betty Thomas en 2020

Projet de loi Charter Spectrum envoyé à Betty Thomas en 2020

Le 3 janvier 2020, Charter a envoyé à Thomas une facture en souffrance qui comprenait des frais uniques de 58,94 $ pour l’appel de service.

Le jury a conclu que Charter était une cause immédiate de la mort de Thomas, ce qui signifie que l’entreprise avait commis un acte ou une omission “qu’une personne utilisant des soins ordinaires aurait pu prévoir la blessure, ou toute blessure similaire, aurait pu prévoir”, et il a attribué 90 % des la responsabilité envers lui. Les avocats du demandeur ont souligné que Charter n’avait pas procédé à une vérification des antécédents qui aurait montré que Holden avait menti sur ses antécédents professionnels et ont présenté des preuves qu’il avait demandé à plusieurs reprises l’aide de superviseurs et de la direction en raison de problèmes personnels, leur disant qu’à un moment donné, il pensait qu’il était un joueur des Cowboys de Dallas.

Holden a admis avoir commis le meurtre et a été condamné à la prison à vie en avril 2021.

En outre, les avocats de la famille Thomas ont présenté des preuves que les techniciens de Charter Spectrum avaient été responsables de plus de 2 500 vols de clients pendant plusieurs années avant le meurtre, affirmant que la société avait refusé d’enquêter ou de les signaler à la police. Le tribunal a émis un mandat de pillage avec des instructions au jury, sur la base de la destruction par Charter de preuves qui auraient dû être conservées, y compris les informations de surveillance et de suivi vidéo de Holden, et a déclaré Charter coupable d’outrage pour avoir omis de produire d’autres documents.

Dans un communiqué publié après le verdict, le porte-parole de la Charte, Cameron Blanchard, a déclaré :

Nos pensées vont à la famille de Mme Thomas à la suite de ce crime insensé et tragique. La responsabilité de cet acte horrible incombe uniquement à M. Holden, qui n’était pas en service, et nous sommes reconnaissants qu’il soit en prison à vie. Bien que nous respections le jury et le système judiciaire, nous ne sommes pas d’accord avec le verdict et ferons appel.

La loi du Texas et les faits présentés au procès montrent clairement que ce crime n’était pas prévisible, et les allégations d’actes répréhensibles des plaignants en vertu de la Charte sont catégoriquement fausses. Nous nous engageons à assurer la sécurité de tous nos clients et avons pris les mesures nécessaires, y compris une vérification approfondie des antécédents criminels avant l’embauche, qui n’a révélé aucune arrestation, condamnation ou autre comportement criminel. Il n’y avait également rien dans la performance de M. Holden après son embauche pour suggérer qu’il était capable du crime qu’il a commis, y compris plus de 1 000 appels de service terminés sans aucune plainte de client concernant son comportement.

Vendredi matin, Charter a publié ses résultats pour le deuxième trimestre 2022, faisant état de 13,6 milliards de dollars de revenus, “principalement tirés par la croissance des revenus résidentiels, mobiles et professionnels”. Son communiqué de presse ne mentionnait ni l’affaire ni le verdict, et une transcription de son appel aux résultats publiée dans Seeking Alpha montre que les analystes n’ont pas interrogé les dirigeants à ce sujet. Un document 10-Q déposé auprès de la SEC le mentionnait dans la section Éventualités.

La Société a pris en compte divers facteurs, notamment les circonstances juridiques et factuelles de l’affaire, le dossier du procès, les verdicts du jury, l’état de la procédure, la loi applicable, les opinions des conseillers juridiques, les décisions de justice avant et pendant le jugement. , ainsi que les prochaines requêtes des parties après le procès pour déterminer les divers motifs d’appel que la Société prévoit de poursuivre vigoureusement et la probabilité d’un appel réussi. Sur la base de ces facteurs, la Société a conclu qu’une perte découlant de ce cas n’est ni probable ni raisonnablement estimable. Par conséquent, la Société n’a pas comptabilisé de passif pour le verdict défavorable dans ses états financiers au 30 juin 2022.

Leave a Comment

Your email address will not be published.